dimanche 5 juillet 2015

LEÇON DE CHIMIE

Photo Ronan Beauvois

« Huile démaquillante parfaite »… Evidemment, c’est du marketing mais dans ce cas précis, je pense qu’on n’est pas loin de toucher à la perfection ! Car cette huile est vraiment vraiment très très bien ! Passée la surprise de cette sensation d’huile sur la peau (pour celles qui n’ont jamais utilisé d’huile, comme moi, c’est un peu déconcertant de prime abord car c’est un liquide qu’on image plutôt en solaire ou en salade), ce produit se révèle très agréable. Après avoir enduit son visage d’huile (une seule pression suffit), il faut rincer à l’eau… Un lait se forme alors et nettoie tout, en douceur, avec un parfum de frais, léger et très addictif. La peau est parfaitement nettoyée, elle ne tire pas… fraîche et prête pour la nuit/la crème de nuit. Personnellement, je suis toujours épatée de voir l’huile se transformer en lait au contact de l’eau : ce n’est pas du tout ce qu’on m’a enseigné à l’école en chimie… Les temps changent et en beauté.

HUILE DEMAQUILLANTE PARFAITE / SHISEIDO





dimanche 28 juin 2015

LE JUPON DE MA MERE



Ce jupon blanc est une vraie pièce vintage. Il appartenait à ma mère et elle le portait quand elle avait 20 ans à peine… Pas comme je le fais aujourd’hui, bien sûr, car le jupon se portait à l’époque, dessous. Qui aurait cru que ce vêtement, au demeurant très joli, puisse vivre sa vie au grand jour alors qu’on le considérait comme une pièce de lingerie ? Clairement, le jupon a pris le dessus : long ou court, dorénavant, il court les villes, sans pudeur. Et ça ne gêne plus personne depuis que Bardot a, dans un cliché immortalisé en noir et blanc, relevé sa robe et dévoilé son jupon aux yeux du monde alors qu’elle courait, jambes nues et cheveux au vent, sur la plage de Cannes en 1956, libre comme l’air. La mode, décidément, a le chic pour tout mettre sens dessus dessous…


JUPON VINTAGE, CHEMISE SCOTCH & SODA, TOP ETAM, SANDALES H&M, CEINTURE J.CREW.