jeudi 27 novembre 2014

UN REGARD (PRESQUE) NEUF 2 !

Photo Ronan Beauvois


Vous allez trouver que je focalise sur le sujet… Eh oui ! Et bientôt je vous parlerai sans doute (aussi) de mon mascara préféré… Il faut bien se fixer des objectifs et des priorités : la beauté, c’est un boulot à plein temps ! Après vous avoir parlé récemment de concealer (anti-cernes) qui vient corriger les méfaits de notre vie de fou, il fallait bien s’attaquer à l’origine du mal… Alors, au lieu de changer de vie, choisissez plutôt un bon contour de l’œil ! Celui-ci est vraiment agréable et facile à appliquer. J’aime sa texture fluide qui pénètre très vite (on peut donc le mettre aussi le matin sans attendre des heures avant de se maquiller). J’avoue que cela fait très très longtemps que j’utilise un contour de l’œil et que je ne peux plus m’en passer… Une (bonne) habitude à prendre très vite... mesdemoiselles.


LIFT & REPAIR SOIN LISSANT CONTOUR DES YEUX ESTHEDERM

dimanche 23 novembre 2014

LE CHUCHOTEUR / DONATO CARRISI

Photo Ronan Beauvois


Le Chuchoteur est un très bon polar. Sombre à souhait et très bien documenté, il ne vous lâche pas et vous ne le lâcherez pas non plus car il ne cesse de vous surprendre... C'est une somme de tous les ingrédients et de tous les archétypes qu’on peut trouver dans un polar digne de ce nom : tueur d'enfants, orphelinat sordide, prêtre perverti, mère castratrice, secret de famille inavouable, médium... On pourrait croire que toute cette accumulation puisse lasser mais finalement non, car même si le trait est fort, on se laisse séduire par le personnage principal. On peut aussi lire ce livre comme un hommage à tous les grands romans noirs qui ont aidé à faire reconnaître et apprécier le genre. A suivre, donc...

jeudi 20 novembre 2014

LA PHILOSOPHIE DU VINTAGE

Photo Didier Knoff


Ce qui est intéressant dans le vintage, c'est le côté pièce unique... Pas d'hésitation entre deux coloris, pas de choix de taille : ça marche ou pas. Ca peut être frustrant mais quand on trouve LA pièce qui nous va, c'est follement excitant. C'est un choix absolu. Quand en plus, il s'agit d'un vêtement cousu main et fait sur mesure, c'est encore plus étonnant. Nos mensurations se fondent à celles d'une autre... Troublant. Le vintage nous invite à penser que «je est une autre».


dimanche 16 novembre 2014

I ❤ VENEZIA


Ce qui frappe d'abord à Venise... c'est l'eau ! Et surtout l'absence de voitures... Car même si le grand canal n'est finalement qu'un grand boulevard pour les bateaux, le bruit qui s'en échappe n'a rien à voir avec celui des voitures... On se dit d'ailleurs qu'une auto c'est finalement plutôt moche et que ça se déplace sans grâce : tout le contraire d'un Riva ! Tous les bruits sont plus nets aussi : les sons des voix, les clacs et pschitt des percolateurs, les tintements des verres qui s'entrechoquent... Car il fait bon vivre à Venise. Salute !



Photos Ronan Beauvois

jeudi 13 novembre 2014

UN REGARD (PRESQUE) NEUF


Photo Ronan Beauvois
Je n’avais encore jamais testé d’anti-cernes… car j’avais dans l’idée qu’une couche de crème en plus sous les yeux alourdirait le teint et le regard (style "patch" sous les yeux). Et puis, et puis… on m’a présenté le Concealer de DIORSKIN STAR ! Déjà il ne s’appelle pas « anti-cernes » et ça, c’est un joli coup marketing ! D’ailleurs je m’y suis fait prendre… Anti : c’est un peu violent, je trouve : « anti-mites », « anti-militariste »… et « cernes » waouh ! : « vous êtes cerné(es) »… C’est sûr que ce n’est pas très sexy, alors que «concealer», cela m’évoque « conciliant », genre «on va négocier tranquillement un regard défatigué». J’aime beaucoup sa présentation et son applicateur : il s’étale très bien et il en faut très peu. L’effet est immédiat et très naturel : il faut juste choisir la bonne couleur… sinon c’est l’effet panda garanti !


DIORSKIN STAR CONCEALER

http://bit.ly/14na1Oi

dimanche 9 novembre 2014

UNE VIE ENTRE DEUX OCEANS / M.L. STEDMAN

Photo Ronan Beauvois


C’est un très beau livre, romanesque et romantique à souhait ! Je comprends son succès car j’ai moi-même été très touchée et très émue par cette belle histoire d’amour. L’amour d’une mère, certes mais aussi l’amour d’un homme pour sa femme. La description de ce monde loin de tout (hors du monde), solitaire et rude, m’a beaucoup plu : ce phare est presque un personnage à part entière. Ce monde entre deux océans est aussi très symbolique : le monde d’avant la guerre et celui d’après, le monde que les personnages se construisent et le monde qui les entoure... tout est symbolique, rien n’est anodin et surtout pas les choix qui sont faits. Car tout va partir d’un choix et tout se terminera par un choix. Le livre aurait pu aussi s’appeler « le choix d’Isabel ». Un livre beaucoup plus subtil qu’il n’y paraît… A vos mouchoirs !

mercredi 5 novembre 2014

TETE A TETE... DE MORT

Photo Didier Knoff


J'aime beaucoup ce qu'a dit Salvador Dali quand il a rencontré pour la première fois Amanda Lear : «vous avez la plus belle tête de mort que j’aie jamais vue». Amanda, d’après ce que j’en ai lu, n’a pas vraiment apprécié… C'est pourtant un très beau compliment, je trouve... Sans doute parce que j'aime les têtes de mort ! Dali devait les aimer aussi. Amanda, moins…

BAGUE CLAIRE'S